Beignets de fleurs d'ail de Lundi de Pâques

Mis à jour : avr. 21


L’un dit Pascal, l’autre dit pas triche.

Chiche ! Je cours avec Pascal et tant pis pour Patrick. Qui de toute façon ne peut pas venir.

À la fin du parcours santé, nous cueillons hâtivement une vingtaine de belles fleurs d’ail des ours : voilà tout l’objet de notre crime.

D’ailleurs c’était sur notre quota de sport quotidien.

La floraison des boutons d'ail des ours est rapide et courte. Presque tous les ans je me fais avoir parce que j’arrive trop tard. Alors que pendant le confinement, je n’ai que ça à penser n’est-ce pas.

Tout ça pour ne pas manquer le grand jour saint des beignets de fleurs d’ail des ours.


Tout un programme :

On commence par faire le tempura :

15 cl d’eau glacée + 3 ou 4 glaçons + 100 g de farine + un œuf. On essaie de garder la pâte bien froide pour que le choc thermique empêche l'huile de pénétrer dans la fleur et fasse une carapace tout de suite, conservant tendre la pâte à l'intérieur.

On met de l’huile de friture à chauffer, pas trop chaud sinon les beignets seront vite bruns (180°).

On trempe les fleurs dans le tempura qui ne doit pas être trop épais (tout le secret est dans la consistance de la pâte).

Le jeu consiste à tenir la fleur par la tige et offrir sa tête à l'huile bouillante.

Les fleurs s’ouvrent alors comme un feu d’artifice en un crépitement réjouissant frrrch !

Saisies, elles se figent en étoiles et en dentelles que l’on peut apprécier encore chaudes avec un verre d’apéritif.





  • Facebook

La Grue Épicerie 

Adresse du quai : 14 rue du Sanglier 67000 Strasbourg  

Tel : 0631471772 - Email : epicerielagrue@free.fr